Blog nuage de mots

Newsletter

Blog

Tags

Login

Étiquettes

nuage mots

Le contentement

89b23235-146f-4503-b90c-b6c50d357741

Santosha

  le contentement  –

Samtosha fait partie des 5 Niyamas que décrit Patanjali dans les Yoga Sutras, qui sont les « règles » yogiques que l’on adopte envers soi-même

Le printemps est le moment de cultiver tout particulièrement Santosha, le contentement.
Accepter ce qui est, dans l’exact instant où l’on se trouve.
Apprécier ce dont on a la chance de pouvoir profiter maintenant sans vouloir plus ou autre chose.
Quand nos désirs ne sont pas satisfaits, quand les choses ne se passent pas comme nous l’avons prévu, nous éprouvons souvent de la frustration ou de la colère , mais ces émotions ne font que créer plus de tensions et « blessent » le Foie, l’organe en lien avec la colère.
Nous ne sommes pas habitués à nous contenter de ce qui est, sans réagir, ce n’est pas simple à faire. Pouvons nous essayer de cultiver cet état d’esprit ?

Le Papillon

fccbc3e4-d408-4b60-aa03-86171c6372f0
Le Papillon
Baddha konasana

L’image du papillon nous invite à préparer le printemps, cependant nous sommes toujours en hiver, une saison pendant laquelle nous voulons soutenir les organes en lien avec cette saison: les reins et la vessie.

 

En Médecine Traditionnelle Chinoise, les méridiens Rein et Vessie se complètent.
Le méridien du Rein est Yin, il débute de la plante du pied et remonte le long de la face interne des jambes, sa fonction est de stocker et de distribuer l’énergie.
Le méridien de la Vessie est Yang, il débute dans le coin interne des yeux, passé par le sommet de la tête et descend le long du dos jusqu’au petit orteil. Sa fonction est la gestion et la transformation des liquides dans le corps.

La position du Papillon permet d’étirer de façon passive ces deux méridiens (face interne des jambes et dos).

En maintenant la position 3 – 5 minutes ou plus, comme pratiquée en Yin Yoga, on nourrit les tissus conjonctifs  en facilitant la circulation d’énergie dans le corps.
Pour plus de confort, placer un petit cousin sous les chevilles, un autre (ou plusieurs autres) pour soutenir la tête.

Une fois dans la pose, se détendre complètement et laisser petit à petit le corps s’étirer et s’ouvrir en restant attentif à sa respiration.

4b919f33-db5c-4256-87b9-58293d12269a